Près de 30 % des élèves du réseau secondaire public sont maintenant diagnostiqués comme étant handicapés ou en difficulté d’apprentissage et d’adaptation (EHDAA). Leur taux de diplomation et de qualification est de 51,8 %. [1]

Les élèves de milieux défavorisés ont un taux de diplomation et de qualification de 70,3% après sept ans, alors que pour les milieux intermédiaires et favorisés, il est de 77,4 % et 82,6 %, respectivement. [2]

Les garçons réussissent nettement moins bien que les filles. Après 7 ans d’études, sur l’ensemble du réseau public, l’écart de diplomation et de qualification entre les filles et les garçons est de 9,5 points de pourcentages. [3]

Les conséquences du décrochage sont plus lourdes chez les filles, particulièrement sur le plan économique et intergénérationnel. Sans diplôme d’études secondaires, les femmes gagnent annuellement 16 414 $ comparativement à 24 434 $ pour les hommes. [4]


[1] Taux de diplomation et de qualification après 7 ans, cohorte de 2009 suivie jusqu’en 2013-2014 et 2015-2016, Québec, selon le statut EHDAA. Source : Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

[2] Taux de diplomation et de qualification après 7 ans, cohorte de 2009 suivie jusqu’en 2013-2014 et 2015-2016, Québec, selon le milieu socio-économique. Source : Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

[3] Taux de diplomation et de qualification après 7 ans, cohorte de 2009 suivie jusqu’en 2013-2014 et 2015-2016. Québec Source : Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

[4] Source : Institut de la statistique du Québec